Architecture moyen age glossaire

Arc brisé - (1)
Forme de porte ou fenêtre de style Gothique obtenue en croisant deux arcs de cercle
Arc de décharge Arc de pierre dans un mur ou au dessus d'une porte diminuant la masse sur la zone fragile et la répartissant sur l'extérieur
Archère

Ouverture en fente verticale, étroite à l'extérieur et évasée à l'intérieur permettant le tir d'arme à flèche: arc ou à l'arbalète ( (voir aussi Meurtrière). Les archères ont évolué suivant les progrès des armes :

 Archère à étrier,   Archère pour couleuvrineArchère cruciforme

 

Assommoir - (1) Ouverture au niveau du plafond, défendant généralement une porte. Elle permet de jeter verticalement des projectiles ...... pour assommer
Banquette Contrairement à ce que le nom peut faire penser, ce n'est pas un élément de confort. C'est une taille du rocher (en forme de L) servant le support des premières pierres d'un mur (fondation)
Barbacane - (1) Ouvrage de fortification basse, avancé, destiné à protéger la porte d'une ville, la tête d'un pont, une entrée de château, etc
Basse-Cour Cour entre 2 enceintes comprenant des dépendances, les écuries, étables.... Elle peut servir d'habitat provisoire pour les paysans en cas d'attaque
Bossage - (1) Bosse plus ou moins saillante sur une pierre dans un mur extérieur. Elle servirait à casser les flèches des assaillants
Bouche à feu - (1) - (2) Ouverture percée dans les murs des tours permettant le tir des "premiers" canons, couleuvrines etc
Boulin - (1) - (2) Poutre de bois horizontale, pénétrant ou traversant une maçonnerie et destinée à supporter le platelage de l'échafaudage au moment de la construction d'un édifice.La consolidation ou la réparation après un conflit peut aussi faire l'objet d'un échafaudage avec les boulins
Bretèche - (1) Construction en saillie sur un mur et percée de mâchicoulis, utilisée comme ouvrage de défense
Canonnière - (1) Ouverture dans les murs et les tours pour le tir au canon, elle est généralement ovale ou ronde. (voir aussi Bouche à Feu)
Châtelet. Petit château à la tête d'un pont, d'un guet, d'une route .....servant au contrôle et à la défense de cette voie de communication
Chemin de ronde Passage sur un mur d'enceinte protégé par un "parapet". Il sert à la circulation des soldats sur le rempart pour la surveillance ou le combat
Chemise Muraille enveloppant une tour de manière à la protéger. Elle peut parfois comporter des archères ou des bouches à feu
Citerne  - (1)  - (2) Réservoir dans lequel on recueille et conserve les eaux de pluie
Communs Bâtiments qui servent de logement aux valets
Conciergerie Logement des soldats de la garde, appelée aussi 'salle de garde'
Contrescarpe Paroi extérieure d'un fossé de fortifications
Corbeau - (1) - (2)  Pierre ou pièce de bois en saillie servant de support pour une bretèche, poutre, hourd
Courtine Mur compris entre 2 tours fortifiées
Coussiège - (1) Un coussiège est un banc ménagé dans l'embrasure d'une fenêtre. Souvent de pierre, intégré à la maçonnerie. Les fenêtres des châteaux en comportent un ou deux
Créneau (du latin crena, entaille) Partie creuse d'un crénelage d'un rempart ou d'une tour. La partie pleine se nomme : Merlon
Crénelage Ensemble de créneaux
Cul de lampe - (1) - (2) Ouvrage décoratif composé de pierres posées en surplomb pour supporter la retombée d'arcs ou de nervures
Culée Massif de maçonnerie destinée à contenir la poussée d'un arc, d'une arche, d'une voûte
Donjon - (1) (du latin dominus : Tour du Seigneur) Tour maîtresse qui dominait souvent dans un château fort médiéval. Elle peut être centrale ou encastrée dans les courtine. Sa fonction est la surveillance, et le repli ultime. Parfois (mais rarement) elle est la demeure du seigneur
Douves (du grec dokhê, récipient) Fossé entourant le château et rempli d'eau
Ébrasement Élargissement en biais de la maçonnerie du percement d'une baie.
Echauguette (pour le guet) Petite construction en surplomb sur une muraille fortifiée ou une tour
Embrasure Ouverture ou espace réalisé dans un mur pour le percement d'une baie. Une embrasure peut être simple (uniquement vers l'intérieur) ou double (augmentant le tir pour les archers).
Enceinte Ensemble des murailles défensives du château.
Escarpe Monticule de terre surplombant un fossé appuyé sur un  rempart ou une fortification (coté de la place)
Fausse-Braie Enceinte qui entoure tout ou une partie de l'enceinte principale du château, aménagée au niveau de l'escarpe afin de surélever celle-ci et de protéger la base des murailles principales contre les projectiles et contre la pose directe d'échelles par l'assaillant
Flèches Poutres de bois faisant parti du pont bascule auxquelles les chaînes sont attachées
Flanque Se dit d'une tour ou d'une construction sur le coté, "sur le flan"
Fruit Inclinaison donnée au coté extérieur à un mur. (Ecart d'aplomb d'une paroi par rapport à la verticale)
Fossé Obstacle creusé autour de la place (du château). Il est sec, s'il comporte de l'eau, il se nomme DOUVES
Glacis Talus incliné qui s'étend en avant d'une fortification
Herse  (du latin hirpex) Grille mobile de fer ou de bois armée par le bas de fortes pointes, coulissant de haut en bas à l'entrée d'un château fort
Hourd  (hurdel, du Francique hurd : palissade) Galerie de bois construite en surplomb d'un ouvrage de fortification pour permettre de tirer sur les assaillants au pied de cet ouvrage (cette galerie se situe souvent autour du sommet des murs d'un château)
Hourdage Ensemble des hourds.
Latrines - (1) Lieu d'aisance, souvent construit en encorbellement sur un rempart ou une tour.
Lice

Palissade de bois entourant les châteaux ou les sites fortifiés.

Champs clos où se déroulait des joutes (entrer en lice)

Mâchicoulis - (1) (de mâcher - écraser- et coulis -action de couler) Percements dans le sol des parties en surplomb d'une architecture militaire (remparts) aménagés pour le jet plongeant des projectiles
Manoir Habitation d'un propriétaire de fief qui ne possède pas le droit d'élever un château avec tours et donjon
Mantelet - (1) Volet pivotant sur un axe horizontal protégeant une embrasure de tir. C'est aussi un bouclier en bois ou de vannerie protégeant les assiégeants.
Merlon  (de l'Italien merlone)  Partie pleine d'un rempart entre deux créneaux. Elle peut comporter une archère
Meneaux (ex. fenêtre à meneaux) Montants ou croisillon de pierre divisant une baie
Meurtrière Ouverture de faible largeur dans une courtine ou une tour permettant la surveillance "cachée" ou l'envoi de projectiles (le mot Archère est préférable)
Motte Terre-plein surélevé artificielle créé pour servir de base à une place forte.
Oubliette Cachot souterrain pour des prisonniers que l'on souhaite "oublier". Peu d'exemple réel d'oubliette ont été vérifié
Parement Face extérieure d'un mur revêtue de pierres de taille
Poivrière Guérite de maçonnerie à toit conique placée en encorbellement à l'angle d'un bastion, de tour pour en surveiller les abords
Pont-Dormant Pont fixe au-dessus d'un fossé ou des douves
Pont-Levis -  (1) 

Il comporte 2 fonctions :
  1 - abaissé, il permet le passage au dessus d'un fossé ou des douves.
  2 - relevé, il protège l'accès du château

Poterne  -  (1)  (posterle, du latin posterala, porte de derrière)  Porte dérobée dans une muraille servant à fuir ou à faire entrer des renforts
Puits de lumière - (1) Ouverture en hauteur dans une salle de replie (souvent borgne) laissant passer la lumière. Son ouverture évite la pénétration des flèches des assaillants
Ratier -  (1) Sous-sol d'une tour servant le plus souvent de cave. Il est obstrué par une grille permettant l'aération. Aucun moyen d'accès à part cette grille. On prétend que cela pouvait servir de "prison"
Tour -  (1)

Ouvrage d'abord carré ou rectangulaire puis rond. Puis sa forme évolue en semi-circulaire,  fer à cheval et polygonal, etc

D'aprés le site Les chevaliers Dauphinois



Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site